name="imingo.com" border="0" alt="un compteur pour votre site">

 

Jean-Luc Wauthier

 

 

PhotoChavpeyer

 
 

Né à Charleroi en 1950, Jean-Luc Wauthier enseigne la Littérature à l'Ecole normale de Nivelles (Haute Ecole PH Spaak) .Il est, depuis 2001, Président du Centre belge de l’Association internationale de la critique littéraire et, depuis 2004, vice-président du Centre international. Il vient d’être élu co-président de la Maison internationale de la Poésie-Arthur Haulot.

Il a publié dix-sept ouvrages - poésie, nouvelles, essais - et un roman, Le Royaume , aux Editions de l' Age d' Homme où a paru, en 1999, « La soif et l’oubli ».Il a reçu, en 1998, le Prix international Lucian Blaga décerné par le Centre culturel roumain pour l’ensemble de son œuvre poétique ainsi qu’ en 1987 le prix Polak ( de l’Académie), en 1993 le prix international René Lyr et en 2001 le Prix international Gauchez-Philippot.

En décembre 2003, les Editions de l'Arbre à paroles (Amay, Belgique) ont réédité l'ensemble de son travail poétique, paru entre 1976 et 1993 sous le titre "Fruits de l'ombre".

Rédacteur en chef du Journal des Poètes depuis 1991, il y illustre et défend la poésie du monde entier. Il est aussi Administrateur des Biennales internationales de Poésie.

J'ai lu notamment de Jean-Luc Wauthier Les vitres de la nuit. Il y a parfois, sans pouvoir citer de références précises, des inflexions proches d'Andrée Chedid... "Ce qui jour et nuit te ronge/ au plus profond/ n'est rien d'autre que toi/ toi, ce chagrin, ce désarroi". Voilà qui dit au plus juste la passion de la poésie. C'est là du vrai. J'aime aussi quand Jean-Luc Wauthier peut s'écrier en réponse au grand Pierre Seghers : "Il n'y a jamais assez de poètes" (Le Journal des poètes n° 2, 2008) : "Puisse la prolifération des poètes, en ce nouveau millénaire, faire pièce à la prolifération nucléaire comme aux tsunamis de la violence étatisée."



SITES INTERNET A CONSULTER

SERVICE DU LIVRE LUXEMBOURGEOIS
www .servicedulivre.be/ fiches/ index.htm

L’HARMATTAN
www.harmattan.fr/index.asp?


 
CINQ VISAGES






Dans la fureur du désordre
Dans la connivence des ténèbres
Dans l'apaisement du cri -
Un visage aux yeux noyés
répond aux cercles de la nuit.


****




Visage de neige comme des pas d'enfant
Visage aux yeux fertiles
dessiné sur la bouche des ténèbres
Visage vu en rêve sur le bord
des vertiges
Visage pris en plein midi sous les glaces
de la mort

 

 

****


Vers quel envol
Vers quel songe
Vers quel jour sans soleil

Vers quel écho ?

 

****


D'abord ce fut
une blessure
puis
un pays de neige
un vol d'oiseaux gris
un long silence dans le silence
du vent
La seule étoile
le saccage des cris
un navire sur un ciel sans nuages
un naufrage
une ride
cachée sous un sourire
un rire
plein de chants d'abeilles
l'étonnement d'être au monde

Le miracle d'être deux.

 

****

A peine le visage mince
du torrent presque à sec
A peine la hampe érigée du roseau
le rouge au front
la gerbe du désir
la houle du regard

Quelque part, on brise du silence


Cinq visages a été publié dans un ouvrage bibliophilique au Maroc, à l'enseigne des Editions Transsignum (accompagnés d'interventions graphqiues de Khadija Tnama, 2006)