<center>
<a href="http://www.imingo.net" target=_top>
<img src="http://www.imingo.com/services/compteur/icptsp.php?id=Genesteantho"
 name="imingo.com" border="0" alt="un compteur pour votre site"></a>
</center>

Bruno Geneste

 

 

 

Bruno Geneste  est né en 1960 à Pont L’Abbé dans le Finistère Sud. Poète et écrivain, il vit en Bretagne. Il collabore à de nombreuses revues : Décharge, Spered Gouez, La Barbacane, Rivaginaire, Il est le co-fondateur avec Isabelle Moign du Festival de la Parole Poétique dont il est le directeur artistique. Homme de spectacle, il est le créateur de plusieurs spectacles de poésie : A l’horizon de l’eau,  Rituel nomade , Méditation Atlantique, Totem de Parole, Dylan fils de la vague, Caps et Promontoires . Il se produit régulièrement en spectacle en France et à l’étranger, Paris, Tarbes, Québec , République Tchèque, Belgique etc. Il est l’auteur de plusieurs recueils dont : Carnet de Neige (Eclats d’encre), L’archipel du vide (Mona Kerloff), Présent Océanique ( Encre Vive), Lumière de froid ( Prè-carré), Expérience Atlantique des lisières (Voltije).

 Auteur de romans noirs, essais et recueils de  poésie

 

 

Contact : Bruno Geneste 108 rue Terre de Vannes 29300 Quimperlé

Site : www.brunogenestepoet.blogspot.com

E-mail : brunogeneste@wanadoo.fr

 

 

 

 

Derniers ouvrages publiés :

Présent Océanique, éd. Encre Vive 2006

L’archipel du vide, avec le plasticien Gabriel Lalonde, éd. Mona Kerloff (2007)

Méditation Atlantique, DVD Production Plein Feu ( 2007)

Le Cercle des Pierres noires (roman noir), éd. Chemins bleus, Hentous Glas coll. Nuages noirs 2007

Lisière d’ombre (roman noir), éd. Chemins bleus, Hentous Glas, coll. Nuages noirs 2008.

L’aile rouge des sables, éd. Chemins bleus, Hentous Glas, coll. Nuages noirs 2008

Fragments d’une poétique des contours, (essai) éd. Sauvages 2008

Paysage d’os et de fumée, éd. Double Cloche 2007.

Aux plus près des limites, éd. Chemins bleus, Hentous Glas, coll. Galets bleus 2008.

Le Ciel remue l’énigme, éd. Rafaël de Surtis 2009

 

 

Créations poésie orale :

1995 Voyage vers la destination solaire création poétique Prague (Alliance Française).

1998 A l’horizon de l’eau au Palais des Congrès de Lorient. (Soutenue par la Ville de Lorient et la Région)

1999 Sanctuaire du milieu des Vents avec le musicien Dominique Robineau.

2000 Rituel nomade CD avec le musicien Dominique Robineau ( Café des Images Tarbes).

2005 Totem de Parole avec le guitariste Patrice Marzin et Jean Yves Gloaguen

2007 Caps et Promontoires avec le musicien Dom Duff

2009 Avec Rimbaud sur des musiques de Youenn Manchec accompagné à la guitare par Dom Duff.

 

 

 

 

« Ecorce sonore » effectivement. Voici une parole qui se nourrit du souffle du bois et qui sait faire l’essai de cette voix qui se donne en écho, portée par les forces du paysage. Il y a là quelque chose de très pur, de très ciselé. Quelque chose de presque cristallin. Et pourtant l’humus affleure bel et bien sous chaque syllabe, donnant la vraie mesure du monde.

 

 

 

 

 

 

Forêt d’écorce sonore

 

 

 

 

 

 

Paysage

 

 

l’empreinte

dans la voix

de celui qui dit

s’efface

            dans l’avancée

 

 

***

 

 

 

 

Poussière

branches

tout ce fracas

ce tremblement

            cette vacuité de souffle

***

 

 

L’invisible remue

des mondes

dans l’unique silence

des fougères

 

 

***

Au crépuscule

 

 

L’inconnu d’un visage

rencontré

après la  neige

et dont le souvenir

n’est plus que le lointain

tic tac d’une montre

qui s’élève au-dessus du temps

***

 

 

 

 

 

 

L’air du fleuve

nous traverse

ondulation

au plus près des lignes

 

 

***

Des feuilles de cet arbre

qui battent

déchirent les profondeurs

vibrent au vent

 

 

 

 

***

 

 

 

 

Pierre contre pierre

 

 

sous les frondaisons

            sonores de l’esprit

 

 

champs

 

 

d’écorces noires

 

 

au plus près de l’oreille

des  yeux

de celui qui va

            de silence en silence

 

 

 

 

***

 

 

Cet inconscient

de l’homme : la vie bruissante des forces

nues de l’univers

qu’Artaud martèle

jusqu’à les faire frémir

 

 

***

 

 

A travers cette violence

de branches et de rocs

cet horizon de rouille

cet automne tombé

dans la rivière

avec ces feuilles

 

 

***

 

 

Plume rouge

Silex

Brisé

Le long du vieux promontoire

 

 

 

 

***

 

 

 

 

Une lampe

une seule lampe de froid

planté dans l’air

un soir d’écorce dans l’obscur

 

 

 

 

 

 

**

 

 

Froissements

vertiges

pâleurs océanique

 

 

tout ce qui nous entoure

se déploie

 

 

susurre

 

 

frotte

crisse

se tord

glisse sous ton nom

comme la pluie

l’écorce

les feuilles

d’eaux

percutées de lumière

 

 

 

 

***

Au plus profond  de la forêt

nous voici en haute mer

dit Tomas Tranströmer

 

 

dans Baltique

 

 

aux rives de neiges infinies

 

 

 

 

***

Tout ce qui unit

traces

poussières

empreintes

feuilles

séparent en moi

cet invisible

taille ce réel

de pierre

d’écorce

            dans le bleu

 

 

***

 

 

Nuages éparpillés

dans la ronde et l’incisive

forêt de l’air

des chemins

en nous descendent

 

 

 

 

 

 

 

 

***

 

 

 

 

Laisse

à la forêt

d’hier et de demain

cet instant végétal

            qui retourne en moi

la mer

l’horizon

l’espace d’une contrée blanche

ouverte inexplorée.

 

 

Performance poétique autour des peintures de Marc Bernol le 29 février 2008