name="imingo.com" border="0" alt="un compteur pour votre site">

 

Françoise Coulmin

 

 

IMGP0723Coulmin

 

 

Françoise Coulmin, poète, peintre et géographe, née en 1941 en Normandie, y vit actuellement après une période passée à Paris. Poète, peintre et géographe. Membre de la Société des Gens de Lettres (SGDL), du PEN Club français et de La Nouvelle Pléiade.

PRINCIPAUX RECUEILS :

POUR DURER, Le Dé Bleu - Les Écrits des Forges (France et Québec), 1993. 

ENTRER REBELLE EN ÈRE DE DEUIL, La Bartavelle (France), 1997. 

MAIS DE CE QUI SE PERD, L'Arbre à Paroles, (Belgique),1998.

TOUS LES HOMMES SONT DES POÈTES, Le Temps des Cerises, (France),2002.

LE MONDE SAIGNE DEVANT TOI Le Temps des Cerises/Les Écrits des Forges, (France et Québec), 2006.

- Autres publications en revues papier ou sur Internet et dans une dizaine d’anthologies, dont - THE METRO IS FREE, Smokestack Books (Grande Bretagne), 2006. - POÉSIE DANS LA RUE, Le temps des Cerises, (France), 2008. POÉSIES DE LANGUE FRANÇAISE (144 poètes d’aujourd’hui autour du monde), Seghers, 2008.

- Un extrait de POUR DURER est le support d'une œuvre musicale du compositeur Valéry AUBERTIN : Conversation du silence avec le silence, pour orgue, violoncelle et voix.

 

 

Contact : Pierre-et-Francoise.COULMIN@wanadoo.fr

 

La poésie sert aussi et surtout à résister contre la bête immonde et cynique, contre tout ce qui aujourd'hui tue l'espoir, emprisonne la conscience. La poésie arme aussi la révolte qui a bien tout à voir avec le rêve. C'est ce que nous rappelle avec justesse Françoise et c'est ce qui mérite d'être entendu et porté. Pour que vive justement la poésie. Nous ne remercierons jamais assez les hommes et les femmes qui mettent ainsi, avec générosité, les mots dans les sillons de la libération des hommes.  

 

 

 

 

 

 

 

 

À CEUX, TOMBÉS

 

 

On ne peut pas côtoyer des années ces cimetières militaires

sans penser avec une boule au ventre à tous ces gamins 

qui tombent et qui tombent à cause de cette saloperie qu’est la guerre

 

 

Dans la vérité

de cette atroce raideur d’alignement,

à ceux tombés, 16 ans, 20 ans,

sur toutes les plages de Normandie du monde.

 

 

À ceux, libérés de la force

et de la non douceur,

dans cette vibration prémonitoire.

Lavés du grief silencieux.

 

 

Eux, devenus étrangers

au manque de dignité,

affranchis désormais

de ce qui fut tellement insupportable.

 

 

À ceux, préservés maintenant

du désespoir qui naît de cette lente acceptation,

et sans mémoire pour tout ce qui sera

nostalgie et distance.

 

 

À ceux de ce courage,

qui n’ont pu formuler

ce qui va être odieux, ce qui va terrasser

et délivrés de l’épaisseur de l’indifférence.

 

 

Eux, autrefois tourmentés

du non asservissement

au beau, au mal, au pire,

dans tout destin et devenir.

 

 

Pour eux, il y a eu cette rencontre

ce passage impensable du compliqué

au simple.

Cette étrange rencontre :

 

 

la mort, honneur parfait,

atroce raideur d’alignement,

cet imbécile et noble sacrifice.

À ceux, tombés.

 

 

inédit, Thaon, avril 1988-2009

 

 

***

 

 

GAZA

 

 

 

 

Comment se résigner 

quand un vent de folie

anéantit toute justice

 

 

Comment se résigner 

quand l'horizon est murs

prison grouillante d'espoirs trahis

 

 

En 27 jours :

sentence irrévocable

sur ces 1300 vies 

 

 

Emprisonnés, lanceurs de pierre,

condamnés à la peine capitale :

exécutés

 

 

Emprisonnés, pères, mères, vieillards,

condamnés à la peine capitale :

exécutés

 

 

Emprisonnés, médecins et chirurgiens,

condamnés à la peine capitale :

exécutés

 

 

Emprisonnés, religieux convaincus,

condamnés à la peine capitale :

exécutés

 

 

Emprisonnés, paysans d'oliviers arrachés,

condamnés à la peine capitale :

exécutés

 

 

Emprisonnés, 300 enfants

condamnés à la peine capitale :

exécutés

 

 

Gaza à ciel ouvert

prison record

des exécutions sans appel

 

 

Gaza, après Sabra et après Chatila

camps à charognes et décombres

où la révolte est interdite

 

 

Peuple en insurrection

et rébellion à occupation étrangère :

exécuté

 

 

Peuple accusé pour faits d'armes

dans la défense de sa survie :

exécuté

 

 

De part et d'autre des combats

avant que chaque tir n’éparpille la haine

pluies de semences proliférantes,

 

 

rêves, il y a eu rêves.

Un jour où lycaons et loups

seront repus,

 

 

nous et eux 

ensemble, nous pourrons dire :

“oui on peut !” 

 

 

 

 

 

 

 

 

Thaon, le 20 janvier 2009

 

 

***

 

 

GUEUX VOUS ME FAITES

Pour Annie Darmon, sur une musique ladino du XIVème

 

 

Ennui mortel, ma déchirure

De sang et de feu ma douleur

De larmes en armes ma blessure

Je crie ma colère et ma peur

 

 

D’exil, de misère déjà mort

Des plaies de pierres rongent mon corps

Mépris, détresse, graves entailles

Dans vos prébendes je me bats

 

 

Trop cher, trop loin, tant de défaites

Tant de désirs, gueux vous me faites

Amour, pouvoir dures batailles

Trop lourds malheurs sont mes combats

 

 

***

FEMMES INDIENNES

Elles ne lèvent pas les yeux
pas encore
gracile jeunesse
mères fatiguées ou maturités lourdes
elles avancent absorbées silencieuses penchées
Et leur songe intérieur sait bien depuis toujours
que les temps du savoir
de la reconnaissance du partage et de la décision
viendront
pour les filles de leurs filles
Déjà elles s'organisent
avant d'apprendre à lire avec leurs sœurs des privilèges
superbes de couleurs et de charme
longs doigts de cire brune
paroles de longue conviction


Dire ce que elles seules ont voulu voir en face
douleur du lendemain
humiliation abandon domination soumission
vitalité la mort la patience
la force d'être
Elles se lèvent seulement
mais elles sont détermination volonté
programmes de tout un sourire
recueils vivants mémoire anticipée
femmes indiennes ventres de tout progrès

Bombay, Paris, 1987

Extrait de LE MONDE SAIGNE DEVANT TOI
(Aragon Les poètes)
Françoise COULMIN
Le Temps des Cerises, FR et Les Écrits des Forges, Québec, 2005